Attaque de Boko Haram à Dabanga : Maurice Kamto interpelle Biya et donne des directives au gouvernement

 

On  note depuis quelques jours une résurgence inquiétante des actes terroristes de Boko-Haram au Cameroun, notamment dans la région de l’Extrême-Nord.
Face à ces incursions sanglantes qui déciment les populations sans défense de cette frontalière au Nigéria, le MRC est monté au créneau.

 

Dans une lettre ouverte, le parti de Maurice Kamto a fait part de sa profonde affliction face aux barbaries perpétrées à Dabanga par les milices terroristes de Boko-Haram.

Dans une déclaration ce lundi 29 mars 2021, Maître Sikati Desire, le Secrétaire National Délégué chargé des Droits de l’Homme et de la Gouvernance de ce parti fait ce plaidoyer. Ci-dessous l’intégralité de sa déclaration.

DÉCLARATION DU MOUVEMENT POUR LA RENAISSANCE DU CAMEROUN (MRC) AU SUJET DE L’ATTAQUE TERRORISTE

PERPÉTRÉE LE 27 MARS 2021 DANS LA LOCALITÉ DE DABANGA PAR BOKO HARAM

Le MRC porte à l’attention de la communauté nationale et internationale qu’il a appris avec une profonde consternation qu’en date du 27 Mars 2021 aux environs de 18h la localité de DABANGA, ville située dans le département du

LOGONE et CHARI (Région de l’Extrême Nord), à proximité de la frontière entre le Cameroun et le Nigéria a fait l’objet d’une énième attaque terroriste perpétrée par le groupe BOKO HARAM.

Selon les déclarations officielles de Monsieur MIDJIYAWA BAKARY, Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord, plusieurs combattants du groupe terroriste BOKO HARAM lourdement armés, à bord des véhicules de type Pickup, et motocyclettes ont attaqué le poste militaire ainsi que certains quartiers de la ville de DABANGA sur l’axe routier reliant WAZA à KOUSSERI. Le bilan fait état d’un militaire et trois civils tous camerounais tués, des marchandises et boutiques incendiées ainsi qu’un véhicule de la gendarmerie endommagé. Par ailleurs, les forces de défense et de sécurité du Cameroun ont neutralisé plusieurs terroristes, saisis des véhicules, armes, et munitions etc.

Le MRC :

– Condamne fermement ladite attaque terroriste ainsi que tous les attentats perpétrés sur le sol camerounais par BOKO HARAM.

– Adresse ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes civiles et militaires.

– Félicite les forces de défense et de sécurité du Cameroun pour leur bravoure dans le cadre de la lutte contre le groupe terroriste BOKO HARAM.

– Constate avec stupéfaction la recrudescence des attaques terroristes du groupe BOKO HARAM dans la Région de l’Extrême Nord, après une longue accalmie consécutive aux multiples revers infligés à ce mouvement terroriste par l’armée camerounaise.

– Invite le gouvernement à davantage renforcer les forces de défense et de sécurité du Cameroun dans l’Extrême Nord.

– Invite les pays membres de la Force Multinationale Mixte (FMM) chargée de combattre BOKO HARAM à redoubler de vigilance en mettant sur pied une stratégie commune d’anéantissement définitif de ce groupe terroriste.

– Invite l’ensemble de la communauté camerounaise à témoigner de plus de solidarité à l’égard de nos compatriotes de l’Extrême Nord, victimes des atrocités de cette nébuleuse terroriste depuis bientôt huit ans.

Fait à Yaoundé le 29 Mars

Le Secrétaire National Délégué chargé des

Droits de l’Homme et de la Gouvernance

Maître Sikati Desire (Avocat)

 

Commentaires