Décès du Cardinal Tumi : Le Pape François rend un vibrant hommage au défunt prélat camerounais

 

Le Cardinal Christian Wiyghan Tumi, archevêque émérite de Douala au Cameroun est décédé le samedi 3 avril 2021 à l’âge 90 ans.
Suite à cette disparition qui a plongé dans l’émoi toute la communauté chrétienne, le Pape François lui a rendu un bel hommage.

 Dans un télégramme en français à Mgr Samuel Kleda, l’actuel archevêque métropolitain de Douala, le Pape François a adressé ses condoléances au Cameroun.
Dans cette missive, il salue la mémoire de l’unique cardinal du Cameroun mort ce samedi 03 avril 2021 à Douala.

Le souverain pontife se dit en prière avec le Collège cardinalice pour le repos éternel de Tumi.  

«Apprenant avec peine le décès de notre frère le cardinal Christian Tumi, je tiens à vous exprimer mes condoléances et mon union dans la prière avec le Collège cardinalice, la famille et les proches du défunt ainsi qu’avec toutes les personnes touchées par ce deuil», peut-on lire dans le message.

Plus loin dans sa correspondance, il retrace le long ministère épiscopal de Christian Tumi qui a duré plus de 40 ans.

Yagoua

«Nommé Evêque de Yagoua, ensuite Archevêque de Garoua puis de Douala, le Cardinal Tumi marqua de manière inoubliable l’Eglise ainsi que la vie sociale et politique de son pays, s’engageant toujours courageusement pour la défense de la démocratie et la promotion des droits humains. Parvenu à un âge avancé, il resta toujours disponible au service de la paix et de la réconciliation», relève le Pape François.

 «Créé Cardinal par saint Jean-Paul II en 1988, il fut un fidèle collaborateur des Papes assumant diverses charges au sein de la Curie Romaine. Que le Seigneur accueille son Serviteur dans sa paix et dans sa joie! En gage de réconfort, en ce temps de Pâques, je vous adresse, Excellence, la Bénédiction apostolique ainsi qu’à la famille et aux proches du Cardinal défunt, notamment aux personnes qui l’ont entouré ces dernières années, et à toutes celles qui prendront part, dans l’espérance de la résurrection, à la célébration des obsèques», a conclu le Pape François.

Un homme dévoué pour l’Eglise et pour son pays

Christian Wiyghan Tumi était né le 15 octobre 1930 à Kikaikelaki (Kumbo) au Cameroun. Après avoir été ordonné prêtre le 17 avril 1966 pour le diocèse de Buéa, il poursuivit sa formation en sciences de l'éducation au Nigéria puis à Londres, en Grande-Bretagne, en théologie à l'Institut catholique de Lyon, en France, où il obtint une licence. Plus tard, il alla faire des études de philosophie à l'Université de Fribourg, en Suisse, où il obtint un doctorat.

 

 

 

Commentaires