Urgent ! Covidgate : ‘’ Les députés du PCRN ont gagné les marchés en utilisant les noms de leurs beaux-frères ‘’

 

Alors que le leader du PCRN et quelques-uns de ses militants n’ont pas fini de clamer leur innocence quant à leur implication dans le détournement des fonds-Covid, de nouvelles graves accusations viennent peser sur Cabral Libii et Cie.
En effet, après le journaliste Sismondi Bidjoka, c’est au tour de Njoya Moussa de se lancer dans une série de dénonciation fracassantes, concernant les magouilles des membres du PCRN.

 

C’est à travers facebook que Njoya Moussa multiplie les allégations à charge contre Cabral Libii et ses militants.

L’universitaire accusé les députés du PCRN de vouloir jouer au plus malin, en dégotant des marchés avec le système des prête-noms.

 « Les députés PCRN qui ont gagné les marches du Covid en utilisant les noms de leurs beaux-frères et beaux-parents là...vous pensez que vous êtes malins n'est-ce pas », écrit-il le 27 mai.

L’universitaire a par la suite déroulé de nombreux forfaits qu’il attribue à l’honorable Cabral.

« Tu dis que tu as remis des frais de mission non effectuées, mais tu as quand même perçu, bu et mangé 3 ans de salaire sans mettre pied au Bureau ! Tu dis que ton père t'a appris l'honnêteté, mais cela ne t'a pas empêché de frapper Nkou Mvondo, qui est aussi le père des gens, au point où il pleure partout jusqu'aujourd'hui ! Tu brandis des coupons de caisse à l'authenticité contestable, et si tu nous montrais plutôt les cahiers comptables de la boutique de l'étudiant et de Kora Fm que tu as ruinées ! Tu dis que tu as le sens du service public, mais tu perçois un million pour participer à la relance du plus vieux train colonial d'Afrique, qui a pourtant tué des gens dans ton propre village où tu es élu ! », énumère monsieur Njoya dans un autre post datée du 29 mai.

De terribles accusations qui viennent s’ajouter à ceux de Sismondi Bidjoka, qui par ailleurs fait l’objet d’une plainte déposée par Cabral Libii pour diffamation.

 

 

Commentaires